La part énergétique des data centers représente environ 3 % de la consommation électrique mondiale en 2017, soit 416 TWh. Ce chiffre est 40 % supérieur à la consommation d’un pays tel que le Royaume-Uni. Découvrez à quoi servent ces infrastructures et comment réduire leur part énergétique.

La consommation électrique annuelle du data center

Image consommation électrique data center 1

Avant de développer la consommation électrique du data center, il convient d’en donner une définition précise.

Qu’est-ce qu’un data center ?

Le data center, également appelé centre de données, est un lieu (endroit physique) servant à stocker toutes les données électroniques d’une ou de plusieurs entreprises. Afin de réaliser cette tâche, il est nécessaire d’utiliser de nombreux dispositifs tels que :
* Les systèmes de stockage ;
* Les routeurs ;
* L’ordinateur central ;
* Les commutateurs de réseaux ;
* Les pare-feu ;
* Les serveurs.

Les entreprises recourent au data center pour :
* L’archivage et le traitement des informations relatives à leurs salariés ;
* La conservation des fichiers en ligne, ainsi que des mails reçus et envoyés.

Les moteurs de recherche stockent les données liées aux pages Web dans les data centers. En outre, de nombreux sites Web y sont hébergés.
Pour des besoins de praticité et de sécurité, certaines sociétés disposent de leur propre centre de données.

Qu’est-ce qui consomme le plus d’énergie dans un data center ?

Le coût de la consommation électrique du data center représente entre 60 et 70 % de leurs frais d’exploitation. Cette dépense énergétique résulte essentiellement :
* Des équipements de stockage de données qui doivent être alimentés en énergie en permanence ;
* Des systèmes de climatisation et de refroidissement extrêmement énergivores (environ 50 % de la facture énergétique du data center).

En effet, les serveurs génèrent de la chaleur chauffant l’air ambiant. Or, il est essentiel de maintenir les ordinateurs à des températures suffisamment basses pour qu’ils fonctionnent correctement, d’où la nécessité d’installer des systèmes de climatisation performants.

Combien d’électricité les data centers consomment-ils en France ?

Selon les estimations de l’Union Française de l’Électricité (UFE), il existe environ 180 data centers en France. D’après le Réseau de transport d’électricité (RTE), la consommation énergétique de ces infrastructures s’élève à 3 TWh sur l’année 2015 et représente 8 % de la consommation nationale en 2016. Selon les estimations, un seul centre de données dépense autant d’énergie que 30 000 habitants européens.
Il est à noter que la consommation électrique globale des data centers est susceptible de doubler tous les quatre ans.

L’optimisation énergétique du data center

Image consommation électrique data center 2

Il appartient aux entreprises, mais également aux particuliers d’adopter différentes solutions pour réduire la consommation électrique du data center.

Diminuer la quantité d’informations à stocker

Sachez que le stockage des mails nécessite l’intervention du data center et augmente sa consommation électrique. Les solutions les plus simples, mais efficaces, pour réduire ces dépenses énergétiques consistent à :
* Trier vos courriers électroniques ;
* Supprimer les mails inutiles tels que les spams ou encore les courriers traités ;
* Installer un logiciel anti-spam ;
* Éviter de vous abonner à des newsletters inutiles ;
* Éviter de transférer des mails sans importance ;
* Stocker les informations sur un disque dur externe.

La publication de photos sur votre mur Facebook représente également une part de la consommation électrique du data center. En effet, chaque selfie transite par des milliers de kilomètres de câbles et d’équipements réseaux avant d’arriver aux data centers. Sa consommation électrique est équivalente à celle de trois ampoules basse consommation de puissance électrique 20 watts allumées pendant une heure. Il faut en outre ajouter l’énergie nécessaire à l’alimentation et au refroidissement des serveurs de stockage.

Privilégier le refroidissement naturel

Pour réduire la consommation énergétique des data centers, il convient de maximiser le refroidissement naturel au moyen de l’air frais extérieur. Il est recommandé d’installer des centres de données dans les zones climatiques tempérées. Les climatiseurs haute performance prennent le relai uniquement en cas de fortes chaleurs ou si le taux d’humidité de l’air est trop élevé, ce qui représente une économie d’énergie d’environ 40 %.
Ainsi, certaines sociétés ont opté pour une délocalisation de leurs serveurs dans les pays nordiques, à l’instar de :
* Facebook en Suède ;
* OVH au Canada ;
* Google en Finlande.

Récupérer la chaleur dégagée par les data centers

Il est possible de diminuer la consommation électrique des data centers en valorisant la chaleur dégagée par les serveurs informatiques. Dans cette optique, il est nécessaire d’installer des centres de données dans des immeubles. L’utilisation des systèmes de climatisation est limitée, voire supprimée.
Le principe consiste à immerger les serveurs informatiques dans un bain d’huile. Cette dernière récupère la chaleur. Les calories sont ensuite transmises à l’eau via un échangeur thermique. La chaleur accumulée est distribuée aux conduits d’eau pour chauffer à basse température les logements, les bureaux ou encore les piscines.

Autres alternatives pour limiter la consommation électrique du data center

Il est fortement recommandé d’optimiser l’efficacité énergétique du data center en :
* Privilégiant les matériaux et technologies à basse consommation comme les processeurs Intel Xeon D-2100 ;
* Optimisant le code ;
* Évitant les calculs longs et/ou inutiles ;
* Utilisant des serveurs virtuels (27 % d’économies d’énergie).

Les impacts écologiques des data centers et des internautes

Il est possible de réduire les impacts environnementaux de l’usage d’Internet.

L’empreinte écologique liée à l’usage d’Internet

Chaque année, 5,75 millions de serveurs sont installés, dont 10 % sont inutilisés. En effet, leur capacité de stockage est largement supérieure au besoin réel. Or, l’électricité pour alimenter ces serveurs inutilisés est susceptible de compenser les émissions de carbone de 6,5 millions de véhicules.
Par ailleurs, l’envoi d’un courrier électronique avec une pièce jointe de 1 Mo émet 19 g de CO2 contre 7 g pour une requête effectuée sur Google.

L’utilisation des énergies renouvelables

Pour réduire les impacts environnementaux de la production de l’électricité nécessaire au fonctionnement des centres de données, il est conseillé d’utiliser des énergies renouvelables comme :
* L’énergie solaire ;
* L’énergie éolienne ;
* L’énergie géothermique ;
* L’énergie hydraulique.

Le tableau suivant récapitule la part d’énergie renouvelable dans la consommation électrique des géants du Web comme Google ou encore Facebook.

Entreprises Part d’énergie renouvelable
Microsoft 32 %
Google 56 %
Facebook 67 %
Apple 83 %
Switch 100 %

Les mesures à adopter par les internautes

Il est conseillé aux internautes de :
* Utiliser des mots-clés pertinents lors des navigations sur le Web ;
* Créer des favoris pour les sites régulièrement consultés afin de limiter l’usage des requêtes sur les moteurs de recherche ;
* Privilégier un moteur de recherche éco-responsable comme Ecogine, Ecosia ou encore Lilo ;
* Conserver sur le cloud uniquement les fichiers importants ;
* Réduire l’utilisation du streaming, car visionner un film en streaming exige une connexion continue à un serveur ;
* Effectuer des recherches sur Internet uniquement en cas de nécessité.

Ces astuces permettent également de réaliser des économies sur votre consommation d’électricité.
Découvrez à travers ce site les informations détaillées sur les alternatives permettant de limiter les impacts environnementaux liés à l’usage d’Internet et aux datas centers.
Outre vos activités sur Internet, il existe des postes de consommation influant considérablement sur votre facture d’électricité, à savoir :
* Les ampoules ;
* La télévision ;
* Le lave-linge ;
* Le lave-vaisselle ;
* Le réfrigérateur ;
* Le congélateur ;
* Le sèche-linge ;
* Le micro-ondes ;
* Le four.

Leur consommation électrique moyenne varie de 110 à 550 kWh par an.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *