Le biocarburant est une source d’énergie qui est produite à partir de matière organique. C’est une des énergies de pointe et moderne qui peut aider à lutter contre le changement climatique. Le biocarburant fait de biogaz fait partie de ces trouvailles qui permettent de se servir de la nature dans sa composante organique pour produire de l’énergie eléctrique.

biocarburant biogaz

Le biogaz : quel est ce biocarburant ?

Les énergies renouvelables sont en plein essor et servent de solution pour préserver la planète et assurer une stabilité sanitaire pour le règne du biologique. Le biogaz est un biocarburant qui fait partie de ces énergies du futur qui agit, déjà dans le présent, pour mouvoir le monde tout en respectant son équilibre naturel.

Qu’est-ce que ce biocarburant ?

Le biogaz est un biocarburant qui est issu de la méthanisation des matières organiques. Il est composé essentiellement de méthane issu de l’épuration du biogaz. Cette source d’énergie thermique provient de la valorisation des déchets organiques. C’est un carburant qui est disponible dans des stations à carburant en France. Parce que sa composition est quasiment identique au gaz naturel, il est utilisé pour faire fonctionner des moteurs compatibles au Gaz Naturel Véhicule (GNV). Il existe cependant une différence entre le gaz naturel et le biogaz encore appelé bioGNV. Le bioGNV est produit à partir d’énergies fossiles. Le biogaz normal quant à lui est issu de la transformation des déchets organiques en énergie verte et infiniment renouvelable.

La production du biogaz

La production de ce biocarburant passe par les étapes ordinaires de production du biogaz. Ce processus commence par la collecte de la matière organique dans les exploitations agricoles, auprès de stations d’épuration et des décharges. Les déchets qui composent la collecte sont aussi variés que divers. Il s’agit de restes de végétaux, de boues de station d’épuration, de lisier issu de l’élevage, de résidus alimentaires ou de cultures végétales. Ces produits sont acheminés dans les centrales de méthanisation où ils sont décomposés et transformés en biogaz par des microbes anaérobies. Ces derniers digèrent la matière organique et la transforment en biogaz. Celui-ci est composé de méthane (CH4) et de dioxyde de carbone (CO2). Le biogaz est ensuite traité et peut servir comme biogaz naturel véhicule (bioGNV)

Spécificités de ce biocarburant

En tant que l’un des dérivés du biocarburant, le biogaz a des spécificités qui le rendent différent des autres sources d’énergie.

Le biogaz : produit d’une technologie de pointe

L’obtention du biogaz passe par un processus d’épuration. Cette opération permet d’ôter les molécules non désirables. En effet, le biogaz comporte du dioxyde de carbone qui est une molécule que l’on peut qualifier d’inerte. Le CO2 est un gaz sans valeur énergétique. Afin de donner une pleine puissance aux moteurs compatibles au bioGNV, on procède à l’élimination du dioxyde de carbone. C’est ainsi que 40% environ du volume du biogaz est ôté. Les autres constituants du biogaz sont également ôtés. Il s’agit du sulfure d’hydrogène et de la vapeur d’eau. Le sulfure d’hydrogène est retiré du biogaz car il est susceptible de produire de l’acide sulfurique qui détruit les moteurs. La vapeur d’eau quant à elle est retirée car si elle se transforme en eau liquide, elle peut endommager le circuit de distribution du biogaz (vannes et détendeurs notamment). Au terme de ce processus de précision et d’épuration, le produit obtenu est appelé biométhane. C’est un biocarburant essentiellement composé de méthane pur. Il a un pouvoir énergétique très élevé et permet d’alimenter les ménages en gaz. Il sert en plus de source énergétique en biocarburant pour les moteurs.

Intérêt du biogaz : totalement renouvelable et non polluant

Le biogaz présente plusieurs avantages. Il est d’abord totalement renouvelable. En se servant des matières organiques végétales et animales, ce biocarburant est une source d’énergie inépuisable. C’est tous les jours en effet que la nature et l’activité humaine génèrent des millions de tonnes de déchets organiques. Parce que le biogaz est issu de cette production de déchets, il est entièrement renouvelable. Ainsi, tant que l’activité humaine et naturelle existera, il y aura du biogaz.

Par ailleurs, il faut préciser que le biogaz n’exploite pas la nature en détruisant les ressources existantes. Il se contente de collecter ce que la nature et les humains produisent pour alimenter les engins compatibles au bioGNV. L’autre intérêt majeur du biocarburant est qu’il est non polluant. En comparaison avec les sources d’énergie fossiles, le biogaz produit moins de CO2. Les voitures fonctionnant au biogaz génèrent jusqu’à 80% de CO2 en moins comparé à celles fonctionnant au diesel. Le biocarburant est non polluant en matière de production de particules. Tandis que les énergies fossiles produisent des particules qui induisent une pollution de l’air, le biocarburant n’émet aucune particule néfaste pour la santé. Le bilan carbone de cette source d’énergie est nul car il ne produit aucun nouveau dioxyde de carbone dans l’atmosphère.

Utilité et avenir de ce biocarburant

Le biogaz est à la fois une source d’énergie déjà utilisée et qui présente en même temps un fort potentiel de développement. Les atouts de cette énergie séduisent les acteurs de la filière et les consommateurs.

Utilisation pour le transport

Le biocarburant sert d’abord à faire fonctionner les moteurs. Ces moteurs sont des moteurs compatibles au GNV. Les véhicules qui fonctionnent au biocarburant sont de tous types. Ils vont des véhicules de tourismes aux véhicules de transport en commun. Cette source fascinante d’énergie va même jusqu’à faire fonctionner des poids lourds et des véhicules de transport de marchandises. Le pouvoir de combustion impressionnant du biométhane se pose comme une source d’énergie qui a de l’avenir.

L’avenir du biogaz

Le biogaz est en train de changer la donne sur le plan de la production énergétique. Il permet un revirement écologique dans le mode de production et de consommation d’énergie en assurant un renouvellement des ressources. C’est la raison pour laquelle le gouvernement et l’ADEME le placent comme l’un des axes majeurs de la transition écologique et énergétique. Pour cela, ils entendent faciliter la production de biocarburant en octroyant des subventions aux producteurs. Les stations-service ne sont pas en reste. Elles participent à la distribution de biogaz en créant des bornes de recharge pour les engins fonctionnant à cette énergie. Notons pour finir que le biogaz peut assurer une autonomie allant jusqu’à 400Km à un véhicule. Ce qui est bien plus élevé que l’électrique qui est à environ 200 Km d’autonomie.

À travers ce site , trouvez de plus amples informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *